Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Précipité de sciences… les prépubliations

Mis à jour le 5 juin 2020

Depuis le début de la pandémie, les articles scientifiques non relus par les pairs pullulent sur Internet. Certains permettent aux chercheurs d’être informés rapidement sur ce qu’ont trouvé leurs collègues à l’autre bout du monde. D’autres sont au minimum du bruit indésirable pour les chercheurs, au pire des sources de désinformation pour le grand public.

En ces temps de pandémie, la recherche va vite. Très vite. Les articles scientifiques tout juste écrits sont mis en ligne sur des serveurs de prépublication scientifique avant même le processus de validation par les pairs et de sélection par les revues scientifiques qui permet, habituellement, de garantir une certaine qualité du travail scientifique. Si les outils de diffusion ouverte de la science étaient déjà disponibles avant l’apparition du Covid-19, ils sont devenus indispensables pour celles et ceux qui suivent de près l’actualité de la recherche sur la pandémie.

Lire la suite sur Libération.fr  (Pige pour Libération 29 mai 2020)


Novel Coronavirus SARS-CoV-2, licence Creative Commons by NIAID-NIH

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.