PLoS One et la main du Créateur

Dans un article publié début janvier dans la revue scientifique PLoS One sur les biomécanismes de préhension de la main, quatre auteurs chinois (Ming-Jin Liu, Cai-Hua Xiong, Le Xiong, Xiao-Lin Huang) évoquent à plusieurs reprises une origine assez étonnante : « le Créateur ». Comment cette référence créationniste explicite a pu paraître dans une revue scientifique ?

Mis en avant dans le résumé de l’article, « le Créateur » aurait conçu les mécanismes de la mains liant tendons, muscles et articulations pour nous permettre de faire des tâches de tous les jours :

The explicit functional link indicates that the biomechanical characteristic of tendinous connective architecture between muscles and articulations is the proper design by the Creator to perform a multitude of daily tasks in a comfortable way.

L’explication d’une divine conception n’apparaît pas seulement dans le résumé mais aussi dans l’introduction et la conclusion du papier un peu comme un cheveu sur la soupe :

Thus, hand coordination affords humans the ability to flexibly and comfortably control the complex structure to perform numerous tasks. Hand coordination should indicate the mystery of the Creator’s invention.

 

In conclusion, our study can improve the understanding of the human hand and confirm that the mechanical architecture is the proper design by the Creator for dexterous performance of numerous functions following the evolutionary remodeling of the ancestral hand for millions of years.

Repéré ce matin par Benoît Girard, directeur de recherche au CNRS, l’article est raillé sur Twitter par toute la communauté scientifique qui demande à l’éditeur de la revue des explications.

Car, même si les auteurs sont les premiers fautifs, PLoS One qui organise le peer-reviewing et édite l’article est, au final, la seule responsable de la publication de l’article. Et ici, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y a eu une grosse faille dans le processus de relecture de l’article.

D’ailleurs à la suite d’un commentaire de Jason Friedman sous la publication demandant plus d’explication sur cette mystérieuse apparition du Créateur, l’un des auteurs essaye un peu maladroitement de se rattraper, expliquant que ce biomécanisme est tellement miraculeux qu’il ne peut même pas être l’œuvre du Créateur et que cela reste un mystère de la nature. Mystère de la nature qui n’a pas l’air si mystérieux si on lit attentivement la publication pointée par un autre commentaire qui explique l’évolution de la main du genre homo depuis notre ancêtre commun de la branche des chimpanzés.

Dans un article publié sur Retraction Watch pendant l’édition de celui-ci, l’éditeur responsable de la publication de l’article se dit désolé et PLoS explique qu’ils sont en train d’étudier le problème.

Mise à jour, 3 Mars, 8:45 : PLoS One a publié une courte notification dans laquelle la revue s’excuse de ne pas s’être penché sur ce terme pendant la phase d’évaluation du manuscrit. Elle ne retire cependant pas, pour l’instant, l’article.

Mise à jour, 3 Mars, 21:15 : PLoS One a commenté une deuxième fois l’article pour annoncer le retrait de l’article, assumant que le peer-reviewing n’avait pas été effectué convenablement.

One thought on “PLoS One et la main du Créateur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *